L’observatoire technico-économique

Publié par 12 octobre 2017Actualité

Même si la chute du prix du lait impacte tous les producteurs, l’éleveur laitier de l’ouest gagne plus à développer un système pâturant économe qu’à s’agrandir ! Tel est le constat de l’Observatoire économique du Réseau Civam sur l’exercice 2015 pour les systèmes bovin lait spécialisés du Grand Ouest. Un message qui détonne tandis que la libéralisation des volumes continue d’accélérer l’agrandissement des moyens de production par actif et les logiques d’investissements sensés réduire les coûts de production.

Les systèmes herbagers créent plus de richesse (+ 24 % de valeur ajoutée par actif en non bio), qui va prioritairement à la rémunération du travail plutôt qu’aux investissements. Le poids du capital est plus conséquent dans les fermes Rica. Cela se traduit par des charges d’équipement élevées qui consomment 74 % de leur EBE (54 % pour les herbagers non bio). Les systèmes herbagers montrent ainsi que ce n’est pas l’investissement qui fait le revenu, c’est bien la richesse créée !

Vous découvrirez dans les infographies réalisées par le CIVAM AD 53 les résultats de l’observatoire.